Extrasensible et Covid-19

Qu’est-ce que nous ne pouvons pas cacher derrière notre masque de protection ?

Chacun est libre de se faire une opinion sur la véritable cause de la folie humaine qui s’est déchaînée et que nous aurons bien de la peine à arrêter par le rationnel. Chacun d’entre nous y est entraîné, de manière plus ou moins consciente. Ce qui me frappe, c’est d’un jour à l’autre, nous avons développé une peur terrible de l’autre : “il pourrait porteur du virus”. Cette peur là, je l’ai aussi identifié chez moi avant de m’en dégager. Cette peur-là elle est archaïque, transgénérationnelle (parce que nos aïeux ont vécu des guerres et surtout durant la dernière, on s’est terriblement méfié de l’autre). Ceci a laissé des traces et aujourd’hui, ces traces réapparaissent dans notre comportement, même si l’ennemi n’est pas allemand, français, anglais, mais une grippe transformée en pandémie par une manipulation via les médias. Comme vous, j’ai cru aux alertes lancées par les Chinois. Comme vous, j’ai cru au scénario du virus crée pour nous vacciner, pour nous pucer. Puis peu à peu, la raison est revenue pour réaliser que tout cela, c’était du montage vidéo: du fake news, et terriblement pro. La Terre entière y a cru, et hélas, la majorité d’entre nous y croient encore. Selon de nombreux experts et avertis, les images du virus faisant des ravages à Wuhan ont été crées de toutes pièces! Et nous sommes tous tombés dans le panneau. Mais ceci n’est pas le sujet de ce blog, vous trouverez toutes ces infos si vous vous inspirez d’autres sources d’info que les officielles.
Nous savons tous que la peur est contagieuse, pour plusieurs raisons d’ailleurs. Si vous-même ne vous trouvez pas dévoré par vos angoisses, mental figé, incapable de réfléchir, nous pouvons analyser cela tranquillement.
Très certainement, en sortant de chez vous et en côtoyant le monde, vous avez ressenti l’angoisse des gens. Il y a deux types d’angoisse : celle qui paralyse l’intérieur du cerveau, qui fige, puis celle qui est plutôt dans l’astral, autour de la personne. C’est elle qui fait que l’on n’a pas du tout envie d’approcher une personne dans l’angoisse. L’ennui, c’est que par résonance, l’angoisse perçue chez les autres risque de réveiller la nôtre, il est donc plutôt difficile de rester totalement zen alors que tout le monde autour de soi est dans l’angoisse, et surtout, quand on est extrasensible. Il est alors nécessaire de se faire un nettoyage énergétique après chaque tour dans les lieux fréquentés par les angoissés.
figé par la peur
L’autre source de contagion, c’est la tendance à chercher à se rassurer en bouffant toutes les informations disponibles, comme si le fait de tout savoir pouvait diminuer l’angoisse. L’ennui est que chez un angoissé, la faculté d’analyser l’information est paralysée. Il ne fait plus que de l’ingurgiter sans jamais mâcher, c’est à dire nourrir une réflexion à propos de l’information qu’il vient d’absorber. C’est ainsi que la majorité d’entre nous ont tout lu, mais ne se sont jamais posé la question si ce qu’on leur raconte est vrai ou non. L’angoisse empêche un réflexe naturel de notre mental intelligent de fonctionner. Ces temps, je me dis que les gens sont tous devenus tarés. C’est ça, ils n’analysent plus rien du tout, on leur dirait qu’il faudrait cirer ses chaussures pour réduire le risque de contagion, le lendemain, il n’y aurait plus de cirage dans les étalages.
J’écris tout cela, d’abord parce que j’estime que c’est intéressant de comprendre les mécanismes de l’angoisse, chez soi, chez les autres, mais surtout, parce tout ceux qui n’y sont pas ont un rôle à jouer: Seulement les personnes qui n’ont pas la tête dans le sable sont capables de faire des choix et de les motiver. Quand on ne peut plus faire de choix, on devient des moutons. Et c’est ce qui se passe à large échelle.
Chers extrasensibles, prenez soin de vous quand vous sortez dans l’enclos des moutons, nettoyez-vous en sortant de l’enclos, gardez intact votre lumière intérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *